Comment se préparer à un entretien d'évaluation ou un Assessment Center?

Cet article est disponible en :
Préparation à l'entretien d'évaluation ou l'Assessment Center - Exemple

De nombreux ouvrages ont été publiés, et des séminaires organisés, pour préparer les gens à passer les tests les plus divers. Lorsqu'il s'agit de tests de connaissances, la démarche est assez compréhensible. En revanche, au niveau de la personnalité, déjouer les pièges d’une démarche bien construite peut se révéler contre-productif par manque d’authenticité lors de l’évaluation et peut constituer une cause de rejet de la candidature.

Par ailleurs, une personne qui obtient un poste après avoir présenté une image différente de la réalité va être confrontée aux difficultés inhérentes à son inadéquation au poste. Le malaise qui en découlera sera en outre plus pénalisant pour elle que l’entreprise.

Cependant, quelques conseils peuvent s'avérer utiles:

  • se renseigner sur les exigences du poste et analyser sa propre adéquation par rapport au poste comme le fera l’évaluateur ultérieurement;
  • analyser sa propre motivation pour le poste; le plus apporté par une telle activité dans son évolution personnelle;
  • se présenter en étant le plus détendu possible;
  • jouer la carte de la spontanéité, de l’authenticité, sans vouloir se forger une personnalité qui n’est pas la sienne;
  • s’ouvrir au dialogue avec les responsables;
  • oser parler de ses forces et de ses limites: la franchise paie toujours à terme!
  • oser poser des questions et évaluer en tant que candidat le poste et son environnement;
  • analyser les répercussions de cette nouvelle activité sur sa vie privée (familiale, sociale, politique…);
  • analyser l’écart entre le poste et l’apport personnel; évaluer l’effort à fournir pour l’intégration et en discuter;
  • prendre sa décision.

Il est vrai que l’employeur recherche toujours la perle rare, le "mouton à cinq pattes". Le candidat est certes aussi attiré par des questions de prestige, de statut, voire de salaire, mais il est aussi très intéressé par sa satisfaction future à sa place de travail, son bien-être, son épanouissement professionnel. Il est donc important, pour le candidat, d'oser "dire non" à un poste dont les exigences ne correspondent pas à ses points forts, car il pourrait mener à une situation d'incompétence et à un haut niveau de stress, si ce n'est à des maladies.

L’évaluation de potentiel fait de plus en plus partie du rôle ou des activités des Ressources Humaines. Chacun, candidat ou collaborateur, peut décider soit de subir le processus d'évaluation, soit de choisir la voie du partenariat et du dialogue avec l'entreprise, dans un but de développement individuel et organisationnel. Dans ce cas, l'évaluation de potentiel débouchera sur un véritable "contrat", qu’il s’agisse d’un contrat de travail ou d’un "contrat" de développement professionnel. Il sera alors inutile dès lors de se fixer sur les performances. Le développement de celles-ci découlera directement du développement individuel. On aura alors réussi à établir une collaboration en vue d’atteindre un objectif commun à deux acteurs responsables: l’employeur et le collaborateur.

Nous vous recommandons également la lecture de l'article "Forces et faiblesses: les deux atouts du candidat!", qui traite de l'entretien de recrutement du point de vue du postulant.

A lire également:

Cet article est disponible en :